• Pourquoi la musique provoque-t-elle autant d'émotions en nous ?

    Dans son nouveau livre, Bernard Lechevalier nous propose de nous aventurer avec lui dans l'analyse de la musique et des états affectifs qu'elle suscite.

    S'appuyant sur les découvertes les plus récentes en neuropsychologie, il nous montre notamment que la perception musicale relève d'un processus complexe qui engage la structure de l'oeuvre elle-même, les associations d'idées et d'affects qu'elle fait naître et, enfin, le contexte de son interprétation et de son écoute.

    De Beethoven à Brassens en passant par Debussy et Duke Ellington, une exploration du plaisir musical, tous genres confondus, à partir des émotions qu'elle procure et du sens qu'elle véhicule.

    Le plaisir musical aux trois stades de la création, de l'interprétation et de l'écoute, sans séparer musique classique, variété ou jazz !

  • Pourquoi certains sont-ils musiciens et d'autres pas ? Pourquoi certains savent-ils entendre la musique comme des musiciens professionnels, alors qu'ils ne l'ont jamais apprise ni ne jouent d'un instrument ? Pourquoi d'autres, en revanche, n'y entendent-ils rien, malgré tous leurs efforts ? Dans Le Cerveau mélomane de Baudelaire, Bernard Lechevalier nous propose une explication novatrice du fonctionnement cérébral des musiciens et des non-musiciens.
    Pour cela, il s'appuie sur le " phénomène Baudelaire ". Longtemps hermétique à la musique, Baudelaire se prend en effet de passion pour Wagner qu'il défend avec ardeur après l'échec de Tannhâuser à Paris en 1861, devenant alors un mélomane passionné et un très grand critique musical, bien qu'il ne sache pas un mot de musique. Le complément et le prolongement du Cerveau de Mozart, ouvrage de référence.

  • Le 11 avril 1770, le jeune Mozart entend le Miserere d'Allegri, dont la partition est tenue secrète. De retour chez lui, il en retranscrit, de mémoire, l'intégralité. Comment est-il possible de mémoriser une telle pièce ? Que se passe-t-il dans la tête de celui qui écrit, de celui qui écoute ? Peut-on expliquer le génie de Mozart ? Et que sait-on aujourd'hui des enfants prodiges ? À partir des épisodes les plus emblématiques de la vie de Mozart, l'auteur explore les mécanismes de la perception musicale.

    Bernard Lechevalier est professeur de neurologie et médecin des hôpitaux, spécialisé en neuropsychologie (Inserm).


    1 autre édition :

  • Le 11 avril 1770, le jeune Mozart, âgé de 14 ans, entend le célèbre Miserere d'Allegri, dont la partition est tenue secrète.
    De retour chez lui, il en retranscrit, de mémoire, l'intégralité. Comment est-il possible de mémoriser une telle pièce ? Que se passe-t-il dans la tête de celui qui écrit, de celui qui écoute ? Est-ce une aptitude technique ? émotionnelle ? Peut-on expliquer le génie de Mozart ? Et que sait-on aujourd'hui des enfants prodiges ? À partir des épisodes les plus emblématiques de la vie de Mozart, Bernard Lechevalier explore les mécanismes de la perception musicale.
    Nous faisant entrer avec lui dans le cerveau de Mozart, il montre ce que veut dire " avoir de l'oreille " ou " chanter juste ". Et qu'il existe une intelligence de la musique.

empty