Architecture / Urbanisme

  • Charlotte Perriand fait partie de ces créateurs qui ont marqué le XXe siècle.
    Luttant farouchement dès 1927 contre les Arts décoratifs, elle a été avec Le Corbusier le précurseur de l'architecture d'intérieur. Nous lui devons une nouvelle approche de l'art d'habiter, ouverte, faite de jeux et de flexibilité, toujours en rapport harmonieux avec l'homme et son milieu. Liée aux mouvements d'avant-garde des années 1930, à Fernand Léger et à Jean Prouvé, mais surtout célèbre pour sa collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, elle a signé avec eux une série de meubles révolutionnaires qui sont devenus de grands classiques.
    Animée par une insatiable curiosité,elle a voyagé à travers d'autres cultures (Japon, Indochine, Brésil) qui ont influencé son oeuvre, notamment le très zen " Espace Thé " de l'Unesco (1993). Dans cette autobiographie, elle nous fait partager le destin d'une femme hors du commun qui a toujours su concilier une extraordinaire exigence de rigueur avec un amour de la vie, de la nature et de la liberté.

  • Jean-Paul Viguier nous parle ici, dans ce livre, de sept de ses plus grands chantiers architecturaux.
    Le Muséum d'histoire naturelle de Toulouse, la Médiathèque de Reims, un musée d'archéologie près du pont du Gard, un autre d'art moderne à San Antonio, un immeuble au centre de Budapest ou encore à Nîmes, etc. : quoi de commun entre ces différents projets ? Une même recherche : aller plus haut, être plus léger, plus transparent, utiliser le moins de matière possible pour le plus grand effet, bref être moderne.
    Une même ambition : mettre l'architecture contemporaine à l'épreuve dans un monde à la recherche de nouveaux repères, mais qui les regarde parfois avec crainte ; savoir s'insérer dans un site très chargé historiquement. Cette recherche et cette ambition, ce sont celles qui inspirent depuis toujours Jean-Paul Viguier.

  • Que peut nous révéler un jardin sur nous-même et sur notre culture ? En nous montrant qu'il existe autant de paysages que de grandes civilisations et d'époques, John Dixon Hunt s'attache ici à nous faire mieux comprendre l'intérêt et la richesse de la réflexion historique sur les jardins et l'architecture paysagère, discipline au confluent de plusieurs domaines, ceux de la géographie et de l'écologie, de la peinture et de la littérature, de l'urbanisme et de l'architecture, de la sociologie et de la philosophie...

  • Archi-mémoires

    Paul Andreu

    C'est arrivé d'un seul coup, j'ai décidé de devenir architecte. La science, l'art, les deux m'attiraient. Pourquoi pas l'un et l'autre ? N'y avait-il pas des lieux de confluence ? L'architecture, sans doute parce que j'en ignorais absolument tout, m'a paru être l'un d'eux. C'est ainsi que je l'ai découverte, puis aimée. J'ai compris qu'on n'était jamais architecte, pas plus qu'on n'est peintre ou poète, mais qu'on pouvait chaque jour le devenir un peu plus.

    Voilà, c'était il y a cinquante ans. J'ai beaucoup parcouru le monde, dessiné, construit, écrit. Le désir ne m'a pas quitté. Il me faudrait deux ou trois vies de plus. » P. A.

empty